Le blabla du SMO

Vous aimez l’éphémère ?

Vous aimez le volatil ?

Vous aimez passer en 1ère page sur votre expression sans réelle concurrence et 48h après redevenir invisible…?


Vous avez atteint vos limites en SEO (manque de sources, d’idées) et souhaitez toujours faire illusion auprès de vos clients ?

Vous pensez que si Google affiche  dans ses résultats,  les résultats naturels et les réseaux sociaux en étant loggé, forcément cela a un impact sur le référencement naturel ?

Vous aimez vous perdre dans des liens durs bien que moux qui s’évaporeront avec le bad buzz que vous aurez créé ?

Vous pensez que les saucissons poussent dans les arbres, que les poules ont des dents ?

Le blabla c’est votre dada ?

Dans ce cas foncez faire du SMO (Social media optimization), ce « complément » du SEO comme disent « certains bien-pensants » vous procurera que du bonheur ! Mais pour les résultats stable faudra repasser…

Alors oui je comprends qu’aujourd’hui des offres fleurisent pour répondre à la demande des prospects, clients qui veulent se voir sur Twitter, Facebook etc.

Mais arrêtez (blogueurs marketeux, seo et autres) de nous saouler avec les bienfaits du SMO sur le SEO ou encore le fait que « si tu fais pas de SMO en 2012 tu as raté ta vie de SEO ».

LE SEO va très bien en 2012 sans SMO et c’est le plus sûr moyen d’obtenir des résultats qui montent et qui se stabilisent.

Vérité d’une bonne quinzaine d’années et qui a encore de belles années devant elle…

Le SEO avec ses bases, Mesdames, Messieurs se porte très bien merci :-D


46 Responses to “Le blabla du SMO”

  • Martin Djedjes Says:

    Effectivement, par expérience même s’il amène quelques visites, le SMO convertit en réalité très mal … Efin peut être que dans les secteurs à la mode comme « je vous apprend à devenir les rois du emarketing en 5 semaines » cela fonctionne t’il mieux…

  • Julien Arcin from Webmaster toulouse Says:

    Je suis moyennement d’accord avec ton article. Les sites partagés sur les réseaux sociaux sont des sites qui ont été validés par les utilisateurs. C’est un indice probablement plus fiable que le nombre de backlinks. Fort probable que Google mette de plus en plus l’accent là dessus.

  • Sylvain from reseaux sociaux Says:

    Salut Dan,

    Nous avons déjà eu l’occasion d’en discuter par blog interposé, mais pour une fois, je n’ai pas du tout la même vision des choses que toi.

    Autant je dis à mes clients que c’est la dernière chose à faire (après l’optimisation et le linking), autant je pense que la caution apportée par des tweets et autres partages amène un plus indéniable sur le positionnement.
    Je ne parle pas de la visibilité qui est aussi renforcée par le fait d’exposer sa marque ou ses produits, c’est un autre sujet, même s’il me parait indispensable.

    Mais bon, on ne peut pas être d’accord sur tout hein ? :-)

  • Pierre from freelance seo Says:

    Bien sur que le SMO n’est pas une base pour le référencement naturel d’un site et heureusement !
    Mais pourquoi ne pas diversifier ses sources de trafic et ne compter que sur Google pour amener des visites sur son site, le SMO n’est en aucun cas obligatoire comme tu le dis et sur certains sites impossibles à mettre en place mais peut se révéler intéressant en « complément secondaire » pour amener des visites souvent très qualifiés.
    Par exemple le site e-commerce d’un client est tout récent et le référencement naturel n’est pas encore au top, le trafic provenant de Google est de 50 % et le trafic provenant de facebook est de 40 % et déclenche 76 % des ventes ! Si je suis ton raisonnement le SMO ne sert à rien et c’est du BlaBla ok !
    Après je comprends ton raisonnement sur le fait que les bases du SEO ce n’est pas ça mais il faut qu’en même voir un peu plus loin et essayer amha de se détacher un peu de google …

  • vince Says:

    Ah, ça fait plaisir de te retrouver, Dan ;) !!
    Nous sommes à 100% sur la même longueur d’onde ! Les bases ne changent pas parce que le web est plus « social », l’algo de Google ne semble pas s’être métamorphosé en un algo basé exclusivement sur les réseaux !

  • Dan Says:

    @Julien  » Les sites partagés sur les réseaux sociaux sont des sites qui ont été validés par les utilisateurs. » – > Avec un bon réseau tu peux faire validés un site peu pertinent, un bon site MFA qui ne présente aucun intérêt… Si pour son créateur et non les utilisateurs… Cette vision ne tient pas. Les backlinks sont loin d’être mort, peut-être es-tu arrivé à la fin de la liste de ton sourcing pour penser une telle chose… Enfin je suis d’accord avec toi cela peu changer demain mais pour l’instant c’est du PIPO !

  • Dan Says:

    @sylvain Heureusement que nos avis divergent, le SEO serait bien plat si tout le monde appliquait la même stratégie et avait la même vision. Tu me parles de « Plus indéniable sur le positionnement » OK mais VOLATIL. Où est l’intérêt ?? Se focaliser sur des actions qui ne tiendront pas dans le temps… Aujourd’hui on gagne plus avec de bons backlinks plutôt avec des tweets qui n’auront plus aucun poids une fois le buzz passé… Enfin le « + » apporté comme tu le dis n’est visible qu’en étant loggé. Tu demandes à tes clients de checker leurs positions en étant loggé ;-) Quel est le pourcentage de personne qui surfe loggé…

    Mais bon, on ne peut pas être d’accord sur tout hein ? :-)

  • Dan Says:

    @Pierre Evidemment qu’on peut diversifier ses sources de trafic. Ne pas les faire serait une grave erreur aujourd’hui. Mais le sujet de l’article n’est pas la diversité des sources, mais l’apport du SMO sur le SEO. Après si tu veux te focaliser sur une source qui te ramène 1% de ton trafic, je te laisse te perdre dans cette voix. Les backlinks sur l’ensemble des moteurs restent un critère important.

  • Sylvain Says:

    @ Dan

    Bein, pour le moment, je ne crois pas vraiment à la volatilité du cautionnement social. A ce que je constate, il marque durablement une page. Mais bon, ce n’est que mon expérience, je n’ai pas de tests sur 5 ans :-)

  • Dan Says:

    @Vince ahhhh le cachottier qui fait des Podcast avec Laurent B ;-) La tendance est au social ok, Google ne lui a pas pour l’instant donné un poids suffisant pour qu’on puisse parler de révolution… Tout ça n’est que Buzz, la tendance est à se faire « bien voir » avec un bel article sur son blog…. Et ce n’est par parce que tout le monde en parle que c’est la vérité. Une vérité du SEO par contre ;-)

  • vince Says:

    @Dan comme le dit Gwaradenn chez moi c’est une « mode » : certains en parlent donc tout le monde s’accorde à dire la mm chose, à savoir que le SMO est indispensable. Moi je reste convaincu que pour le ranking, une bonne vieille link wheel des familles reste le meilleur, après c’est vrai que ça demande un sourcing de ouf pour trouver toujours plus de sources de BL, mais est-ce que ce n’est pas le côté le plus fun du boulot ? (moi je dis « oui » car j’adore faire ça, même si c’est extrêmement chronophage). Quoi qu’il en soit notre vision des choses reste dans la même lignée. Et ce n’est pas être de vieux cons que de penser cela, bien au contraire !! Je crois qu’on gagne à ne pas se laisser embarquer dans la tendance et à continuer à BOSSER !!!

  • Pierre Says:

    @Dan Dans certains cas comme je le dis dans mon com’ ce n’est non négligeable et cela représente beaucoup plus de 1%, j’ai volontairement insister sur l’aspect secondaire de la chose car je pense effectivement que ce n’est pas la priorité … après à chacun de faire ses tests pour voir le réel impact au niveau SEO pur et choisir sa voie ;) …

  • Magicyoyo from blog webmarketing Says:

    J’aurais été plus nuancé… mais à peine. :D

  • Dan Says:

    @Sylvain pas convaincu si tu as un investissement modéré dans les réseaux sociaux…. Ce n’est pas 4 tweets plantés tous les 36 du mois qui te feront avancer !

  • Broockie Says:

    On peut en effet discuter de l’apport du SMO sur le SEO mais il y a tout de même 1 point que me semble important à prendre en compte :
    - La plupart de internautes font des recherches Google en étant loggués, c’est à dire que Google va leur afficher des résultats fonction de leurs précédentes recherches, de leurs paramètres locaux. Et le but de Google est bien d’apporter un résultat pertinent et va donc de plus en plus prendre en considération les centre d’intérêts. Google+ ne va t il pas dans cette direction ?

    Aussi le contenu a un tout autre intérêt qui me semble bien plus important que le SEO (et qui peut même permettre de s’en affranchir) : rassembler une communauté autour de centres d’intérêts commun et l’animer avec pour objectif d’accroitre l’engagement envers la marque et diffuser le message (pas pour diffuser du lien mais pour augmenter sa notoriété)

  • Hervé from agence web Says:

    Assez d’accord avec toi Dan.

    Je pense que le SMO participe grandement à indexer plus rapidement une page mais je n’ai pas encore constaté qu’il améliorait la position du mot-clé visé.

    Etre présent sur les réseaux sociaux apporte un plus indéniable à une société mais il ne faut pas croire que cela va permettre de casser la baraque en SEO. Peut-être qu’un jour ce sera le cas mais pas à l’heure actuelle.

  • Dan Says:

    @Broockie La plupart des internautes ??? Une bien trop faible part tu veux dire… Ce qui m’insupporte moi aujourd’hui c’est ce système de recommandation a tout va ! J’aime, +1…. Je vais voir une page si j’ai envie, pas besoin de savoir que 150 personnes l’ont aimée. Tu crois pas que Google a senti arriver les spammeurs avec le social… Un bon moyen également de flicage facile pour lui avec Google +. Perso je surfe sur Google déconnecté.
    Quand le « Not provided » sera proche de 100% dans analytics on reparlera de « La plupart des internautes »…

  • L Peyrat Says:

    Très bon article ! Je suis d’accord pour dire que l’apport du SMO sur le SEO est actuellement parfaitement négligeable, et que les prestas « réseaux sociaux » sont trop souvent vendues avec des objectifs de ranking pour lesquels elles ne sont pas faites.

    Cependant, une bonne approche « réseaux sociaux » est très utile pour débusquer les relais susceptibles, eux, de générer les jolis liens, bien durs, dans leurs blogs.

    Néanmoins, le recadrage s’imposait, puisse-t-il faire école !

  • Dan Says:

    @Pierre le rapport temps d’action/résultats reste trop faible aujourd’hui. Je te laisse te perdre avec tes 3%…

  • Rémi from An Infinite Summer Says:

    Ca clache sec le SMO ! Faudrait pas dire non plus que le SMO ne sert à rien, oui ca apporte keudal au SEO, mais ca peut apporter du trafic autre que depuis les moteurs de recherche

  • Shelko Says:

    Comme pas mal de monde au dessus, je suis assez d’accord sur le fait que le SMO tel quel n’améliore pas les résultats SEO, mais comme chaque thématique est différente tester le SMO sur un projet peut donner de bonne surprises.
    Pour l’exemple :
    J’ai un client qui a pris une stagiaire en comme pour à la base faire du SEO pas cher sur sa boutique en ligne (thématique plus de 50 ans), cette nana pas trop au fait des techniques de SEO (ah l’éducation nationale) c’est concentrée à créer une communauté facebook (j’aurais même pas osé demander à un stagiaire de perdre son temps sur ce genre de thématique) et finalement en quelques mois, la page FB rapporte plus que le SEO (1° et 2° sur les mots clés principaux)

  • Dan Says:

    @remi Le sujet était l’apport sur le SEO, le reste on sait tous que ça peut apporter du trafic….
    @Shelko Je demande a voir dans le temps, voir également si ta page est vierge de backlinks autres, voir si la concurrence était réellement en face pour se positionnement 1er et 2ème.

  • Pierre Says:

    @dan pas de problème je me perds volontiers dans « certains cas » ;) (D’ou tu les sors tes 3% ?) … Je ne dis pas que le SMO est une facette obligatoire mais qu’il donne une valeur ajoutée en le couplant au SEO, en terme de ranking et de visibilité mais bon ça c’est encore autre chose … L’aspect naturel d’un lien généré par un tweet, like ou autres d’une communauté bien établie (qui peut être relayé sur un site/blog) est je pense toujours bon à prendre et par rapport à certains tests que j’ai effectué le résultat sur le positionnement est réel et non volatile…

  • Dan Says:

    @Pierre Ok pour le couple SEO SMO, ils peuvent très bien cohabiter ensemble. Valeur ajoutée j’irai pas jusque là vu les déchets qui circulent sur Facebook et Twitter. Très peu d’infos pertinentes à se mettre sous la dent… Le Spam sur ces réseaux me gonfle !Je dirais plus que le SMO peu compléter une offre de visibilité sur le web.
    Je veux bien un test sur un mot clef comme poker, assurance, fleurs, rachat de crédit, des requêtes d’Hommes quoi… pas de référenceurs du dimanche (expression ne prend pas ça pour toi). Là on pourra dire, si les résultats sont là, que le SMO est un passage obligé pour faire la différence.

  • Geoffroy from Produit Bio Says:

    A mon avis, le SMO est un outil de SEO parmi d’autres. Il a un impact, et il sera plus ou moins fort en fonction du site, du secteur d’activité, de la concurrentialité du mot clé et du nombre de votre.

    Par contre, tout à fait d’accord avec le fait que le SMO ne sera jamais le meilleur outil pour positionner rapidement et durablement un site Internet, quel qu’il soit…

  • Emmanuel from Agence Axekap Says:

    Le SMO est surtout utile au développement de notoriété et à la gestion des marques. Souvent plus efficace et moins coûteux que des moyens traditionnels. On l’utilise comme une caisse de résonance pour le SEO, mais à part quelques bons exemples de marketing viral réussis, c’est de fait souvent qu’un contributeur marginal de bons BL en follow et encore moins de trafic avec conversions (e.g. le trafic FB étant vraiment captif). Pour voir les visiteurs et les liens naturels affluer il faut de réels incentives et/ou un excellent linkbait ! Reste à savoir aussi quelle est la part réelle de prise en compte par l’algorithme de GG des actions sociales de partage … qui en parle beaucoup… depuis notamment qu’il cherche à développer son GG+

  • Mickael from controle technique Says:

    De toute façon, les métiers de SEO et de community managers commençent doucement à se joindre. Quand on voit les dernières modifs de Google, qui privilégient de plus en plus le lien « social », on commence à comprendre vers où on va !

  • sebastien from référencement facebook Arcachon Says:

    Je suis assez d’accord avec le sens de ce texte même si je le trouve trop extrémiste, le SMO s’intègre dans la stratégie globale de référencement, elle a sa place et bien utilisé, permet d’obtenir des résultats.
    Rien que le fait de trouver des clients potentiels qui eux ne jurent que par ce canal mérite notre attention de pro non ?

    Diffuser à un public ciblé une info qui peut être reprise dans un de leurs sites ou blogs fait parti d’une stratégie de linkbaiting profitable….

  • Le Juge from Blog Référencement Says:

    Salut Dan,

    Alors sur le coup je ne suis pas d’accord avec toi mais pas pour les mêmes raisons que sylvain.

    Nous avons le meme point de vue sur le fait qu’effectivement se lancer dans du SMO comme ça a l’aveuglette et sans avoir couvert d’autres bases historiques du webmarketing (et pas seulement SEO) est une aberration.

    Par contre je pousserais toujours mes clients a se lancer aussi dans le social:

    1 – Protection de la marque – parce que quand quelqu’un crée un compte FB, Linkedin ou autres pour une boite qui n’est pas la sienne, c’est rarement pour des raisons louables. Cela permet aussi de virer des concurrents potentiels sur sa marque dans els outils de recherche (Site + FB + linkedin+twitter + whatever social site possible).

    2 – il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le meme panier – je conseille (tout comme beaucoup d’autres) a mes clients de diversifier les sources de trafic sur le site, le social média en est une.

  • Ramenos Says:

    Oui, le SEO se porte très bien, y compris en 2012. Mais ça n’a rien d’intelligent de jeter aux ordures la couche SMO. Crois moi, après quelques tests, ça ajoute une petite valeur ajoutée non négligeable.

    Reste qu’évidemment, ça ne remplace absolument tous les bienfaits du SEO qu’on connaît depuis plusieurs années…

  • Dan Says:

    @sebastien tu dis le SMO « bien utilisé, permet d’obtenir des résultats ». Ca pour parler vous parlez… Comme je le dis à @Pierre montre moi des résultats issus uniquement de SMO sur poker, assurance, fleurs, rachat de crédit, ou autre est là on pourra parler d’effet. Le reste à l’instant T n’est que vent pour vendre…

  • Dan Says:

    @le Juge A aucun moment je n’ai dit dans ce billet qu’il ne fallait pas se lancer dans le social pour la protection de marque, l’e-reputation etc.

    D’accord avec toi également sur le fait de diversifier les sources. Vous (pas uniquement toi )faites des raccourcis trop rapides…

    Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit…

    Le billet traite du blabla sur les bienfaits du SMO sur le SEO et non de protection de marque d’e-reputation etc.

  • Dan Says:

    @ramenos idem que pour @le juge donne moi la ligne ou je dis qu’il faut jeter aux ordures la couche SMO pour de la gestion de marque, de l’e-reputation…. Relis l’article avant de poster, c’est plus intelligent effectivement.

    Mais tu ne pouvais que réagir ainsi suite à ton dernier article http://blog.ramenos.net/referencement/le-seo-en-2012-ca-va-etre-quoi/ (tu vois je suis gentil un lien en dur en dofollow pour toi).

    Idem que pour @sebastien @pierre montre moi des résultats issus uniquement de SMO sur poker, assurance, fleurs, rachat de crédit, ou autre est là on pourra parler d’effet. Le reste à l’instant T n’est que vent pour vendre…

  • Pierre Says:

    @dan la prochaine fois dans ton article stipule bien que le SMO c’est du blabla pour le poker ou autres parce que là je te suis plus …

  • Dan Says:

    @Pierre Pierre Pierre Pierre Pierre comment te dire…….

    La 1ère chose, sur ce blog je suis chez moi. Je vais donc pas me plier à tes désirs et vais donc écrire ce que j’ai envie d’écrire. Ton conseil tu peux donc te le garder et continuer à blogger librement sur ton blog comme je le fais sur celui là. Pas ma faute si tu comprends pas…

    Ensuite on parle de référencement ou de référencement de Mickey à 1€ sans concurrence…. ???? Bien évidement de concurrentiel. Ça n’intéresse personne (peut-être toi) de savoir qu’on arrive à se positionner sans effort sur une requête sans concurrence du type « entretien de jardins sur Annonay ».

    Ce qui m’intéresse effectivement moi c’est de pouvoir faire la différence sur ce genre de requêtes…

  • Pierre Says:

    @dan si le SMO n’est pas ta tasse de thé c’est ton problème mais le dénigrer sans raison et sans avoir tester je trouve ça aberrant c’est tout … Après j’essaie juste de comprendre ton point de vue, je sais bien que tu es chez toi t’inquiètes pas … T’aurais quand même pu mettre un lien vers le site de mon collègue ;) … Tu m’as bien fait rire …

  • Dan Says:

    @pierre Ok alors toi, tu aimes dire oui à tout visiblement … Remarque ça doit être sympa de bosser avec toi lol. Je suis sur que tu es un grand disciple des paroles de Matt Cutts…
    Amusant tu viens même mendier un lien en dur dofollow pour faire avancer tes clients. LE SMO ne marche pas ???? :-D :-D
    Dsl tu m’as tendu la perche….
    Place aux autres….
    The end pour le débat entre toi et moi. Bonne route !

  • inconnu Says:

    article interessant mais je ne suis pas entièrement d’accord avec toi. un mauvais résaux social n’arrivera pas à se démarquer face à la concurrence .

  • Dan Says:

    Un mauvais réseau social… Peux-tu nous en dire plus stp ?

  • Gwaradenn from Concours seo Says:

    Comme on parle de moi, je me permets de donner mon avis sur le sujet : je suis globalement d’accord.
    Oui le SMO n’est pas du SEO, mais c’est un signal positif pour les internautes et les moteurs de recherche.

  • Dan Says:

    @Gwaradenn Ok pour le signal.

  • Vincent from Blog webmarketing Says:

    Hello Dan,

    Un peu la flemme de lire tous les commentaires mais j’ai vu que ce débat divisait.

    Tu connais mon point de vue la dessus : on peut s’en passer mais si on peut se permettre d’avoir des « signaux sociaux » (genre des tweets ou des +1) ça montrera forcément à Google un semblant d’autorité.
    J’ai une preuve si tu le souhaite : mes articles sont copiés chez un webmaster peu scrupuleux en intégralité qui, selon google, fait plus de visites que moi et possède plus de backlinks. Toutefois mon article apparaît toujours devant car il est beaucoup plus tweeté.
    Je te montrerai en détail si besoin.

    Bon et sinon…ton argument sur les saucissons est invalide mais je crois déjà te l’avoir dit :
    http://blog.femmeactuelle.fr/Upload/Users/1366/UsedImages/db03297a-3b49-469f-8d1f-9ac54e53b4a5.jpg

  • LaurentB Says:

    Pour la petite histoire, ma presta de SMO commence par un audit pour voir si le site et l’entreprise sont prêts à s’engager dans une stratégie d’animation sociale.
    9 fois sur 10, c’est un niet catégorique.
    Pourtant, je ne connais pas une agence ou autre qui refusera d’engager une presta de SMO, alors que le client n’est absolument pas équipé pour cela.
    Maintenant, il existe un potentiel et il réside de véritables vecteurs, mais dans la réalité je ne vois pas un projet sur cent qui soit autre chose que de la branlette de mou – surtout les opérations pour les grandes marques.

  • Dan Says:

    @LaurentB un discours que j’aime entendre :-)

  • Samuel from voyance et prédiction SMO Says:

    Et bien que dire si ce n’est que j’abonde à 100% dans ton sens et que l’on voit que ceux qui font l’apologie du SMO à tous les carrefours sont ceux en général qui passent leur temps en blabla sur les twitter and co, ça sent fort la justification à postereri… CQFD?

  • Chloé from Ostéopathe Says:

    Bonjour,

    Je suis plutôt d’accord avec cet article bien que les opinions divergent. Ayant suivi une stratégie SMO très légère, je me suis rendu compte que cela ne m’apportait rien en particulier.

    Peut être que le SMO fonctionne lorsque l’article est tweeté des millions de fois mais lorsqu’il est tweeté 3 fois, il y a de quoi se poser des questions.