Le référencement et la chasse à la galinette cendrée

ou encore les annuaires, les CP, les Digg-like, les commentaires sont dans un bateau…

  • Certains vous diront dans mes actions de ref, je passe par des annuaires mais pour se positionner sur du lourd, mieux vaut avoir une autre stratégie…
  • Certains vous diront dans mes actions de ref, je passe par des CP mais je ne vois pas les résultats remonter plus vite grâce à ça…
  • Certains vous diront dans mes actions de ref, je passe par des Digg-Like mais les digg like c’est tellement spammé que les résultats…
  • Certains vous diront dans mes actions de ref, je passe par des commentaires dans des blogs mais les validations sont tellement aléatoires que les bénéfices sur son ref…

Mais d’autres vous diront :

  • Dans mes actions de ref, je passe par des annuaires et mes clients ne se plaignent pas des positions obtenues
  • Dans mes actions de ref, je passe par des CP et mon référencement à décoller depuis
  • Dans mes actions de ref, je passe par des Digg-Like et cela m’a permis de faire ressortir des pages spécifiques dans les serps
  • Dans mes actions de ref, je passe par des commentaires dans des blogs, c’est du frais et Google il aime bien ;-)

Et encore d’autres, comme Matt Cutts, vous diront d’oublier les liens et que le contenu attire les visiteurs comme un aimant….  Et la marmotte Matt ?

Et si on prenait le temps de réfléchir, prenait le temps d’analyser nos actions ???? C’est pas bête hein ? Au lieu d’être hypnotisé par la sainte parole de certains.

Oui  un rapport de positions c’est utile pour analyser ce qui marche et ne marche pas…

Oui les courbes d’audience de votre site ne sont pas que des lignes sans goût à donner à votre patron par obligation !

J’ai envie de dire, Les annuaires, les CP, les Digg-like, les commentaires fonctionnent comme peuvent ne pas fonctionner.  Tout dépend de comment vous les utilisez.

Le référencement, ce n’est pas bourriner,c’est aussi et surtout réfléchir à ce qui marche et ne marche pas.

Comme diraient les inconnus « Il y a le bon chasseur et le mauvais chasseur »

« Le mauvais chasseur, il voit quelque chose qui bouge, il tire ! Le bon chasseur, il voit quelque chose qui bouge, bon il tire mais c’est un bon chasseur ! »


28 Responses to “Le référencement et la chasse à la galinette cendrée”

  • Discodog from affiliation porno Says:

    Voici un bon rappel pour les noobs qui ont tendance à croire n’importe qui ou tirent des conclusions trop hâtives.

  • Laurent Says:

    Oui Dan, mais c’est encore plus compliqué que ça si tu ajoutes que :

    1/ Le « bon » référenceur se plante parfois royalement ;

    2/ Le « mauvais » référenceur a parfois d’énormes coups de chance, et arrive à ranker malgré ses actions !

    Ce métier est une excellente école de modestie, on devrait faire plus souvent profil bas que rouler des mécaniques…

    Non ?

    ;)

  • LaurentB Says:

    Le netlinking est un levier éminemment puissant.
    La subtilité consiste à pousser suffisamment afin d’obtenir un résultat, tout en se préservant d’émettre un signal trop artificiel.
    Etant donné que les filtres ne sont pas appliqués de manière uniforme au travers de l’index, bien évidemment que toutes les actions ne marchent pas dans tous les cas.

  • edouard from communiqués de presse Says:

    Tout est dit, il n’y a pas une méthode de faire du SEO mais bien plusieurs qui peuvent fonctionner. Seulement, trop souvent sont ceux, et même les référenceurs, qui ne prennent pas le temps de tester et de perfectionner leurs méthodes. Comme le dit Rudy, il ne faut pas tirer de conclusion trop hâtive !

  • bobby from chauffage Says:

    Évidemment qu’il faut créer du lien, n’en déplaise à Matt, et il est parfois assez étonnant de voir que des actions similaires en terme de linking peuvent avoir des résultats tout à fait différent selon le site, son sujet…
    Pour moi la différence est là, identifier ce qui fonctionne te donne l’avantage, car tu mettras l’accent dessus !

  • Daniel Roch from WordPress Says:

    100% d’accord : il n’y a pas de méthode miracle pour le référencement d’un site. Certaines techniques fonctionnent presque à coup sûr, d’autres sont aléatoire et d’autres demandant plus ou moins de travail.

    Là où le « bon référenceur » se démarque, c’est quand il sait analyser ce qui a et ce qui n’a pas fonctionné.

  • Vincent Says:

    Contrairement à mes camarades précédent mon post, je ne suis pas 100% d’accord avec toi. Mais bon disons 90% :p

    Tu écris :
    « Le référencement, ce n’est pas bourriner,c’est aussi et surtout réfléchir à ce qui marche et ne marche pas. »

    mais juste avant :
    « J’ai envie de dire, Les annuaires, les CP, les Digg-like, les commentaires fonctionnent comme peuvent ne pas fonctionner. Tout dépend de comment vous les utilisez. »

    Donc tu insinues que, si la personne sait l’utiliser, ça marchera forcément bien et il rankera sans problème.

    Je vais te donner un contre exemple. Dans mon contexte de travail, il y a énormément de bourrins et ça va de l’achat de liens jusqu’au spam forum.
    Bizarrement, sur le même mot clé, le gars qui a acheté des liens PR 5-7 en pagaille rank mieux que son copain qui a fait 500 soumissions annuaires / digg / cp.

    Donc encore une fois tout est une question de contexte et surtout de concurrence. C’est utile mais parfois insuffisant.

    Donc en gros, moi je te dis :
    dans mes actions de ref, je passe par des annuaires mais pour se positionner sur du lourd, il faut aller plus loin encore ;)

    Par contre d’accord avec toi, même si c’est chiant, il faut y passer car c’est une base ^^ C’est pour cela que je t’apprécie déjà d’avoir laisser mon lien dans ce long commentaire :p

  • Guillaume from vinyle Says:

    « Toutes choses égales par ailleurs » ne fonctionne pas en SEO, ce qui marche pour un site ne fonctionnera pas pour autant sur un autre site. A chacun de se faire son expérience, en gardant toujours en tête l’équilibre bénéfice.temps passé

  • fran6 from référencement annuaire Says:

    Je rajouterais qu’il faut adapter son action à sa cible et à l’environnement de cette cible : pour rester dans l’analogie bouchonnoise on ne chasse pas la galinette cendrée avec le même matériel que celui qu’on utilise pour la coucoulette des prés ou la musinette. De plus il faut également adapter sa stratégie à l’environnement de chasse, les techniques et stratégies à mettre en place seront foncièrement différentes selon que l’on se trouve dans les marais Sourcereaux, à Corville ou à Pitibon sur Saudre.

  • razbithume Says:

    le mauvais référenceur, il voit du dofollow, il {poste|spamme|bourrine|commente}.
    Le bon référenceur, il voit du dofollow…bon il {poste|spamme|bourrine|commente} mais c’est un bon référenceur.

  • Magicyoyo Says:

    Je prendrais un axe de réflexion différent.
    Il y a plusieurs niveaux de prestation/intervention SEO. Par exemple, il ne me viendrait pas à l’idée de faire du linkbuiding « artificiel » pour un site qui est déjà très populaire.

    Si je suis le SEO de Rue du Commerce par exemple, il est à la fois plus simple et plus efficace de pousser une page en travaillant son linking interne plutôt qu’en allant chercher des backlinks.

  • LaurentB Says:

    @MagicYoyo : tout dépend des objectifs car même RueduCommerce va galèrer pour grimper sur certaines requêtes. Le maillage interne ne suffira pas.

  • Marie-Aude from referencement tourisme Says:

    Sans doute ma grand mère aurait-elle fait un super pâté de galinette cendrée !
    Sinon, il y a le chasseur, et le chien de chasse (ça c’est scrapebox ou autre), et le bon chasseur avec un mauvais chien, ça ne marche pas. Il y a le fusil, quand on tire la galinette avec le mauvais calibre, ça ne fait même pas du paté !

  • Vince Says:

    D’accord avec toi sur le principe, mais j’ajouterais qu’une fois les liens validés et en place, reste à leur donner du poids et ce n’est pas rien !

  • Phil from Webdesigner Says:

    Bon pour ma part, c’est la vidéo qui me semble se rapprocher le plus de la réalité ;)

  • Olivier from GPS Says:

    Si j’ai bien compris, l’expérience de la niche est primordial ? ou l’étude de ces concurrents ? ou bien les deux ? :)

  • Le Juge from SEO Houston Says:

    Ou est la suite de l’article??? je m’attendais a un peu plus jeune homme – Après – les annuaires j’ai vu du résultat même en étant un peu bourrin. idem pour les autres … le seul sur lequel je ne suis pas trop bourrin ce sont les comm’ et dans ce cas c’est plus pour le traffic que pour le lien!

  • Haja from Luminaire enfant Says:

    « Tout dépend de comment vous les utilisez. » Tout à fait d’accord !
    Le petit chasseur tire sans qu’il ait affuté ses armes (choix du bon texte d’ancre, de l’url), de bien élaborer le contenu et donc de continuer à bourriner.
    ça fonctionne ou ça peut ne pas fonctionner. Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte en fait. (l’objectif à atteindre, les moyens qu’on mettra en place, le temps, l’outils etc…)

  • Erwan from SEO challenge Says:

    Je suis bien d’accord avec toi. Et on a besoin de tous ces éléments pour faire son référencement. Si on commence déjà à zapper ces leviers (même si il en existe d’autres) ce serait bien dommage.

  • Marco from grain de web Says:

    Au delà de la blague des inconnus, il y a tout de même une vrai différence entre les novices en référencement et les vrai experts. Les premiers vont demander conseils au second, alors qu’eux se baseront sur leur experience propre (entre autre, personne n’est devin non plus). En ce sens, je suis bien d’accord avec Daniel, le plus important est de savoir analyser les besoins et les impacts de chaque action (annuaire, CP, autre …) en fonction du site et des mots clés ciblés.

  • Fred from Funkynews Says:

    Je pense qu’une règle de base est de ne publier qu’avec une qualité minimale et de bien sur, mélanger toutes les techniques pour quelles fonctionnent en parfaite synergie. Le Netlinking, c’est un réseau et non une route unique.

  • Dan Says:

    @Laurent oui « Le « bon » référenceur se plante parfois royalement » Oui et le reconnaitre permet justement de rebondir !

    @LaurentB « toutes les actions ne marchent pas dans tous les cas. » Heureusement sinon ce métier n’aurait pas de piment

    @magicyoyo linking interne + backlinks aura plus de poids

    @Edouard « il ne faut pas tirer de conclusion trop hâtive ! » Oui se croire arrivé en haut et se penser intouchable et le meilleur moyen de se casser la gueule :-D

    @Daniel Roch On est d’accord

    @Vincent Je suis également d’accord avec toi il faut savoir s’adapter à la concurrence. En terme de moyen cela peut-être le jour et la nuit selon la concurrence

    @Guillaume « garder toujours en tête l’équilibre bénéfice.temps passé » La base, éviter de travailler dans le vide ;-)

    @fran6 J’adore ton commentaire !

    @Vince Oui le lien validé ne fait pas tout ;-)

    @Olivier pourquoi en zapper un ;-)

    @Le Juge Jamais content !!! :-D tu as raison !!! La suite de l’article est dans les commentaires. Il n’y pas de réponses types. Ce qui compte c’est d’être clean, de ne pas forcement faire comme les autres et d’arriver à son objectif. Positionner le site sur la requête :-D

  • Naxelana from bougie parfumée Says:

    Je suis tout à fait d’accord avec toi.
    Il existe de nombreux moyens pour travailler son référencement.
    Il faut savoir prendre le temps de les analyser et mesurer l’impact qu’ils ont sur votre site.
    Il ne faut pas jouer le bourrin et écouter forcément tout ce qui est dit.
    Il faut surtout tester et voir s’il y a des effets sur votre marché.

  • Nathalie from Télé Achat Says:

    Article sympathique pour résumer avec ironie qu’il faut utiliser intelligemment les annuaires, CP et digg-like et surtout choisir les bons. Merci pour l’information.

  • Oscar from Blog Paradi-seo Says:

    J’aime bien la chute de ton article :)

    Pour le chasseur qui tire sur tous ce qui bouge, qui a des munitions illimitées ou qq outils du style scrapebox ou autres, voudrais tu dire qu’il déclenche le courroux (ou les filtres) du dieu GG ?

  • nicodesh from liposuccion Says:

    Voilà un article bref mais qui résume bien ce que je pense. En fait, beaucoup de SEO pensent ces leviers « has been », alors que c’est faux. C’est pas leur utilisation qui est à remettre en cause en 2011, mais la manière de les utiliser. Un exemple : un CP qui demande minimum 200 mots, rien n’empêche de pondre un CP de 1000 mots, agrémentés d’images et de liens vers des sites trustés. Mais ce n’est qu’un exemple parmi énormément d’autres :)

  • Nico from lunettes Says:

    Personnellement je suis débutant en référencement, et je n’arrive vraiment pas à discerner LA technique qui fait la différence. Comme vous le dîtes sur la célèbre phrase des inconnus, on ne voit pas la différence entre les actions du bon et du mauvais référenceur… donc comment savoir quoi faire lorsque l’on débute, car on entend de tout et de rien, mais jamais de conseils concrets…

  • Cyril Says:

    @Nico : le plus simple est encore de tester tout ce qu’on peut lire un peu partout et d’adapter en fonction de ses besoins et des résultats obtenus ;)