Référencement naturel, pourtant on m’avait dit…

Lancé sur un ton humoristique et qui a fait et fait encore un sacré buzz sur la toile depuis plusieurs mois, cette fenêtre sur le référencement (http://www.referencement-magie.com) aujourd’hui  me fait beaucoup moins sourire à cause des échos que j’ai à droite et à gauche sur des sites spécialisés référencement ou autres forums, blogs…

Et si le malaise était plus profond ?

Impliqué dans le monde du référencement depuis plusieurs années, ces affirmations, je les entends, les connais, mais depuis quelques semaines ces sons de cloche sont de plus en plus réguliers…

– On m’avait dit « Mon site 1er sur Google sur tout et n’importe quoi »…

– On m’avait dit « des visiteurs comme si il en pleuvait »…

– On m’avait dit « Mon site 1er durablement sous 48h »…

Alors phénomène du à la crise ?

Prestation mal vendue, trop bien vendue ?

Un tout je pense…

Quelques sources intéressantes  :

referencement et charlatan (ecommercial.fr)

l’évangélisation du web… (antoineleroux.fr)

zero-astuce-referencement (Axe-net.fr)

Personnellement, je crois encore dur comme fer dans le référencement. La recherche universelle de Google, l’évolution du web, nous demandent toujours plus d’implication, de veille, d’initiatives, de prises de risque, mais c’est ça être référenceur et c’est ce qui me plait.

Je sais bien qu’un commercial et là pour vendre et que chacun doit faire son business.

Je suis conscient que c’est pas en disant à un client « Vous aurez les 1ers résultats de nos efforts dans quelques mois et je ne vous garantis pas une 1ère position, ni une 1ère page » que le client va signer chez vous…

Mais je suis persuadé qu’une bonne discussion claire et nette sur ce qu’est une réellement prestation de référencement dans les règles de l’art, avec ses délais, ses contraintes, ses avantages peut éviter un gros clash sur du court, moyen, long terme…

Et au final vous passerez pour un pro et non un margoulin ce qui peut-être bon pour votre image sur le marché.


14 Responses to “Référencement naturel, pourtant on m’avait dit…”

  • AxeNet Says:

    Bonjour Dan,
    Ton post et ceux que tu relaie me rassurent. J’avais abordé le sujet sur cet article :
    http://blog.axe-net.fr/choisir-un-referenceur/
    Un autre est écrit et programmé pour la semaine prochaine sur le même sujet.
    Rassurons-nous, la profession de référenceur s’assainira au fil du temps. Elle est encore bien jeune, avouons-le. Un jour, il y aura même peut-être des certifications.
    En attendant, les sociétés sans scrupules continueront à vendre tout et n’importe quoi, en jouant sur les mots, en faisant de l’adwords alors qu’elles vendent du référencement naturel.
    Rappelons-nous ce qu’étaient les prestations de certains garagistes dans les années 70. Certains dépanneurs rapides (serrures, chauffe-eau, etc.) pratiquent encore comme des margoulins et ce n’est qu’après de nombreuses années que les associations de consommateurs commencent à réagir.
    Nous aurons toujours des filous dans notre profession. Mais à force de temps et d’éducation le « consommateur » apprendra à faire le tri parmi les offres, il apprendra à demander des preuves, des exemples. C’est d’ailleurs ce que commencent à faire certains clients (souvent précédemment échaudés).
    Je suis totalement d’accord sur ta conclusion relative à un discours transparent. C’est exactement ce type de démarche que j’adopte et même si cela me fait perdre certains contrats, j’ai le sentiment de faire correctement mon métier et d’oeuvrer à une vraie reconnaissance de ce métier.
    Globalement, je n’ai pas à m’en plaindre, nos clients nous sont très fidèles. J’imagine qu’il en est de même pour toi.

  • Nicolas F. Says:

    Yo,

    Je ne suis pas d’accord avec ça :
    « Je suis conscient que c’est pas en disant à un client “Vous aurez les 1ers résultats de nos efforts dans quelques mois et je ne vous garantis pas une 1ère position, ni une 1ère page” que le client va signer chez vous… »

    C’est ce que je fais depuis le début de mon activité. C’est un autre manière de vendre, mais elle permet une relation de confiance, sur le long terme.

    Résultat : quand je fais un site, j’en fais un deuxième grâce au bouche à oreille. Je n’ai vu partir aucun client depuis mon installation. La différence, c’est que cette méthode ne rapporte rien à court terme, uniquement à long terme. Ce qui veut dire, première année désastreuse et donc, avoir les moyens de sa stratégie.

    Sans compter le plaisir de se sentir de plus en plus utile et respecté pour ce que l’on fait. Aujourd’hui j’ai la bonne impression d’avoir fait le bon choix et je le recommande à tous.

  • ranks Says:

    Le métier de référenceur est encore jeune, même s’il se structure de plus en plus.

    Par contre, il est encore méconnu du grand public, du coup il est encore difficile de faire comprendre sa logique. Certains en profitent…

  • Dan Says:

    Bonjour Nicolas,
    je n’ai pas dis que cela était impossible, que ce n’était pas jouable bien au contraire. Le métier se porterait
    mieux si les prestas étaient vendues ainsi.
    Mais un client « crédule » à qui on promettra tout de suite un gros trafic, des 1ère pages sous 48 h, signera
    pour cette boite et pas celle qui promet des résultats non garantis. J’ai des retours ainsi de personnes non satisfaites de prestas de certaines boites de ref et qui tombent des nues quand on leur montre la réalité, les contraintes
    du métier.
    D’ou le titre du billet « pourtant on m’avait dit »

  • Nicolas F. Says:

    @Dan : Clair. Mais bon, ce client « crédule » vient de faire une expérience qui ne fait que valoriser notre métier car il ne s’y laissera plus prendre et, la prochaine fois, il prendra pas forcément le moins cher ou le plus insistant, mais le plus compétent. Et là, le vrai professionnel sera gagnant.

    Par contre, je ne fais pas de référencement, mais je considère que je fais parti de la chaîne car un site mal conçu à la base, ne peut pas servir à grand chose pour une agence de référencement.

    Je travaille pas mal avec des référenceurs locaux qui me redirigent les clients dont le site est trop mauvais pour être référencé (structurellement parlant). Comme ça il travaillent sur de bonnes bases.

    Moralité : le référencement est l’affaire de tous ;).

  • Pascal Gibert Says:

    Bonjour, je suis assez d’accord avec cela, le problème des agences de référencement c’est qu’elles ne sont régies quasiment par aucune régles…

    Le client ne connaissant peu ce monde est souvent tenté de faire confiance et les dérives arrivent très vite avec des référenceurs peu scrupuleux…

    Perso je ne promets pas la 1ère place mais je fait en sorte que le client soi en 1ère page et cela durablement :

    Pas de spams, duplicate ou techniques frauduleuses souvent pratiqués par les agences.

    Transparence et clairvoyance généralement cela fonctionnes très bien…

    Un client content est un client qui revient ou éventuellment vous recommandes ;=)

    Bien à vous.

  • referencement expert Says:

    je préfères aussi la méthode pédagogique et explicative auprès du client, en effet la plupart du temps le premier contact avec le client révèle que le monde du référencement lui est presque totalement inconnu, c’est pourquoi il est primordial de poser les bases et être réaliste et professionnel en admettant par exemple que sur certains mots clés étant donné la concurrence la tâche peut s’averer très délicate et laborieuse, ne jamais prendre le client pour ce qu’il n’est pas mais il va de soi qu’il faut garantir un résultat, et bon qui plus est =)

  • Oscar blog seo Says:

    l’avenir est dans le ROI, surtout par ces temps de crise !

    ce qui compte pour le client c’est du trafic ciblé, des taux de conversions + élevés, et donc un Retour sur Investissement (et oui je ne suis pas royaliste :) )
    le positionnement dans les Serp va bientôt toucher à sa fin (du moins au niveau absolu, voir « ranking is dead »)

  • tryzer Says:

    Je pense que tant que les gens n’auront pas conscience que référenceur c’est un boulot à plein temps comme développeur et designeur même si beaucoup de client pense encore qu’un site e commerce se fait en un jour .
    Nous serons toujours obligés de passer derrière le charlatan pour que le client sache où il va.

  • Net Com Virale Says:

    Un résumé des pratiques sur cette article :

    Stratégie internet : Comparer le référencement naturel versus le référencement artificiel

    http://net.com.virale.over-blog.com/article-913433.html

    Didier

  • Marie-Aude Says:

    Effectivement on est d’accord :)

  • oussama Says:

    et bien des idées claires mais je ne voix pas d’infos. juste des idées personnel comme c tu fais un monologue désolé.

    • Dan Says:

      Salut Oussama,
      ce n’est pas le but de ce billet ;-). C’était juste un constat :-)

  • colocation Says:

    Oui il faut des garantis de positionnement seulement tu ne travailles pas chez google et donc tu ne peux pas être certain de la chose.