Le Référencement et les additions

Le référencement est une histoire de dosages. Un cumul d’optimisations peut vous amener à votre objectif c’est à dire vous  placer en 1ère page sur votre expression favorite, comme vous amener à un déclassement, voire pire si vous avez fait tomber la salière dans le plat :-)

N’ai pas pris en compte dans les opérations ci-dessous le fait que vos concurrents travaillent en même temps que vous leur référencement.

Ci-dessous le détail de ces diverses actions d’optimisations possibles :

Les plus :

+ (+) + = Progression : Votre dosage est bon, vous grappiller des positions :-)

(+) + = Régression : Vous avez voulu aller plus vite que la musique et les moteurs vous le font comprendre. Vous êtes en suroptimisation  :-(

(+) + = Stabilité : La concurrence devant vous à cet instant  est plus forte, votre dosage n’est pas suffisant.

Les moins :

(+) – = Progression :  Vous avez réussi  à identifier là où le bât blessait.

(+) – = Régression : Vous ne tirez pas sur les bons leviers.

(+) – = Stabilité : Attention de ne pas sous optimiser.


12 Responses to “Le Référencement et les additions”

  • Sam from Référencement Nantes Says:

    C’est bien résumé, difficile de dire cependant quand on est en sur-optimisation, et quand on le sait c’est trop tard, nous sommes rendus dans la « régression » !

  • rémy Says:

    et à quand les multiplications ? :p

    (effort) x (qualité) = progression, ou sur-optimisation et donc régression ?

    (effort)x(automatisation) = progression ( pour pas longtemps ) , ou black listage.

    bref ce ne sont que des idées.

  • Carnet HTML5 d'un concepteur-rédacteur Says:

    Salut c’est l’emmerdeur ;-)
    C’est pas le « bas » , mais le « bât »

  • coco from Fournitures de bureau Says:

    Le referencement est vraiment une chose tres compliqué :s

  • oscar from Blog Paradi-SEO Says:

    Ce qui est « amusant » c’est lorsque l’on doit commencer par dés-optimiser lors de la refonte d’un site, car certaines « optis » encore tolérées qq années en arrière ne passeraient plus aujourd’hui …

  • Raph from séjour scolaire Says:

    Dans le genre équation qui file mal au crâna on ne fait pas mieux ;)
    mais je trouve la schématisation intéressante

  • Rémy référencement à Marseille Says:

    @oscar@Blog Paradi-SEO: Tout à fait ok avec ça, cela montre également à quel point les chargé de référencement sont loin d’être « tout blanc », car « toléré » ne veut pas dire « admise ».

  • Un inconnu from images insolites Says:

    Des fois faut juste se contenter de la stabilité, pas pour éviter la sur-optimisation mais juste parce qu’a même dosage certains concurrents avec de plus gros sites seront toujours mieux classés dans google sur les même requêtes que vous ;)

  • Trib from Expert immobilier Says:

    Ce qui serait intéressant c’est de détailler les quelques leviers sur lesquels on peut intervenir pour désoptimiser :
    – densité de mot clés
    – Variation des ancres de liens entrants
    – ???

  • Ren from Ventilation Double Flux Says:

    Le SEO est avant art de dosage. Les leviers sont nombreux et pas toujours tous avouables.
    Je note systématiquement les actions menées mais le délai de prise en compte par les moteurs est tellement variable qu’il est difficile de savoir quelle est l’action payante (ou pas).
    Le tout est d’y aller « mollo » pour éviter les effets négatifs.

  • Jérémie Says:

    Bonjour,
    Oui, toute la difficulté réside dans ce fameux dosage. La modification en profondeur des balises titres/descriptions ainsi que des URLS d’un site e-marchant n’ayant pas intégré la notion de référencement dans sa politique de développement on-line représente t’elle une sur-optimisation ? Et si MAJ en plusieurs phases ?

    Merci par avance